Se former, s'informer, s'entourer...

Efficacité de la puncture kinésithérapique Dry Needling (DN) / Pathologie (2e partie)

Pascal Pommerol, Julien Catherine, Pierrick Jung
Kinésithér Scient 2020,0620:49-52 - 05/05/2020

Épaule, cervicalgie
et puncture

En 2013, cette revue systématique et méta-analyse [12] a recherché les études comparant le Dry Needling (DN) à un placebo, à l'absence de traitement ou à d'autres traitements à court et/ou moyen terme dans le traitement de la partie supérieure de l'appareil musculo-squelettique.

Sur les 246 articles sélectionnés, 12 études contrôlées randomisées ont été retenues. 3 études comparant le DN au placebo ou à l'absence de traitement mettent en évidence un effet antalgique immédiat ou à court terme (un mois) du DN.

La comparaison avec les autres traitements dans les autres études donne des résultats franchement plus hétérogènes, mais il y a des preuves issues de 2 études sur l'avantage des infiltrations de lidocaïne dans le traitement des points gâchettes, comparativement au DN à 4 semaines après le traitement.

Des kinésithérapeutes universitaires belges [13] considèrent que des effets cliniques variés ont pu être mis au crédit du DN mais que les preuves rigoureuses à propos de ses mécanismes physiologiques potentiels et ses effets thérapeutiques sont encore faibles.

En 2015, Liu et al. (16) publient une méta-analyse à partir d'une revue de littérature sur des études cliniques à propos de patients ayant des douleurs d'épaule et/ou en cervical.




Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Diagnostic du syndrome scapulo-costal

Pascal Pommerol Kinésithér Scient 2020,0618:39-41 - 05/03/2020

Selon Michèle et al. [1], le syndrome scapulo costal serait responsable de nombreuses cervico-brachialgies. Ce syndrome est caractérisé cliniquement par une symptomatologie variable comprenant cervicalgie,...