Se former, s'informer, s'entourer...

Une enquête pour identifier les premiers signes de Covid-19 chez les patients âgés

Jean-Pierre Gruest
Kiné actualité n° 1566 - 21/05/2020



La Société française de gériatrie et gérontologie (SFGG) devrait prochainement publier les résultats d’une enquête nationale en ligne lancée le 22 mars auprès des gériatres, qui avait pour objectif de décrire la symptomatologie des personnes âgées de 70 ans et plus infectées par le Covid-19. Cette étude a été motivée du fait que la sémiologie diffère souvent entre les adultes jeunes et les plus âgés. “Si cette singularité est avérée pour l’infection Covid-19, elle pourrait être à l’origine d’un retard diagnostique et des soins chez les patients âgés. Il nous est apparu essentiel de clarifier cela”, explique le Pr Cédric Annweiler, chef du service de gériatrie du CHU d’Angers et membre du bureau de la SFGG.

Pour cela, chaque praticien participant à l’enquête devait renseigner le(s) symptôme(s) observé(s) au cours des 72 premières heures de l’infection chez leurs 10 derniers patients âgés atteints du coronavirus. Il en résulte que “les personnes âgées infectées sont paucisymptomatiques, voire asymptomatiques. Les rares symptômes sont souvent frustres et aspécifiques, mêlant signes généraux et respiratoires (asthénie, hyperthermie, toux) avec syndromes gériatriques. Cela rend le diagnostic d’autant plus complexe et justifie une vigilance de tous les instants en médecine gériatrique”, précise Cédric Annweiler. La finalité de l’enquête est “clairement d’aider les cliniciens à identifier le plus tôt possible les premiers signes de l’infection Covid-19 afin d’éviter tout retard dans l’instauration des traitements et des mesures d’isolement, et ainsi limiter les risques de dissémination et d’épidémie. Une question particulièrement cruciale et d’actualité dans les Ehpad”.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Crise de grabatisation dans les Ehpad, pourquoi il faut agir vite

Alexandra PICARD Kiné actualité n° 1566 - 21/05/2020

À la suite de la fermeture des Ehpad en mars, en raison de la crise du Covid-19, 80 % des kinésithérapeutes n'y sont plus intervenus. Une absence de soins qui laisse des séquelles irréversibles chez de nombreux...