Se former, s'informer, s'entourer...

Activité physique adaptée, une expérimentation de 3 ans pour les patients cardiovasculaires

Sophie Conrard
Kiné actualité n° 1568 - 18/06/2020



Une expérimentation d’activité physique adaptée pour les patients cardiovasculaires, prise en charge par l’assurance maladie, est autorisée pour 3 ans, selon le Journal officiel du 31 mai. Le but est de “favoriser la pratique d’une activité physique autonome, régulière et durable chez les personnes sortant de la phase de réadaptation cardiovasculaire”. Souvent, pour ces patients, c’est le coût d’un tel programme qui constitue le principal frein à la pratique régulière d’une activité physique adaptée. Or on sait qu’elle réduit les facteurs de risques, de rechute et d’aggravation de ces pathologies, et améliore les capacités physiques et la qualité de vie de ces patients.

Le cardiologue est le point d’entrée dans le dispositif : dès le début de son parcours de réadaptation cardiaque, le patient se verra proposer cette nouvelle séquence de soins qui durera 5 mois et comprend un bilan médical, une concertation entre le cardiologue et le médecin traitant, une consultation de ce dernier pour la prescription de l’activité physique, un programme passerelle avec évaluations initiale et finale, et une consultation de suivi avec le médecin traitant. Le programme associe activité physique et interventions éducatives pour agir sur la motivation du patient, afin qu’il pratique durablement.

Cinq régions sont concernées par cette expérimentation : Paca, Bretagne, Auvergne Rhône-Alpes, Centre-Val de Loire et Occitanie.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Sport santé : l'exemple de 5 villes européennes

Sophie Conrard - 10 mars 2020

Le ministère des Sports avait commandé à l'Association nationale des élus en charge du sport (Andes) une étude de cas sur le déploiement du sport sur ordonnance dans 5 villes européennes : Umea en...