Se former, s'informer, s'entourer...

Ce serait bien si c'était maintenant, le changement

Sophie Conrard
Kiné actualité n° 1576 - 19/11/2020



Jusqu’à l’âge de 5 ans, tous les enfants du monde suivent à peu près la même courbe de croissance en termes de taille et de poids. C’est à partir de là que les différences se creusent, en fonction non seulement de caractéristiques génétiques, mais surtout du mode de vie de chacun, en particulier de son alimentation et de son (in)activité physique. C’est l’un des principaux enseignements d’une enquête publiée récemment dans The Lancet. Et quelle enquête ! Elle a été menée pendant 35 ans, de 1985 à 2019, dans 200 pays. Les chercheurs ont compilé quelque 2 000 études et examiné les mesures de 65 millions d’enfants et adolescents âgés de 5 à 19 ans. J’ai découvert notamment que les adolescents chinois avaient pris 8,1 cm en 35 ans. C’est dire à quelle vitesse se produisent les changements de morphologie ! En revanche, en Afrique subsaharienne, la taille n’a pas varié, preuve que ce sont bien les conditions et les habitudes de vie qui déterminent l’évolution de la morphologie humaine. Parlez-en à vos patients !

Comme chaque mois de novembre depuis 6 ans, l’association Soins aux professionnels de la santé (SPS) organisait son colloque annuel. En visio, Covid oblige. Il est possible de le visionner en replay sur www.asso-sps.fr, rubrique “Événements”. Je vous encourage à le faire, si vous avez un peu de temps. Ce sera l’occasion de découvrir les actions menées par SPS, mais aussi les conséquences de la crise sanitaire sur ceux qui font tourner la machine, les accompagnements à mettre en place pour préserver leur santé, et de réfléchir à ce que vous souhaitez pour demain. En attendant, vous pouvez en lire un compte rendu (non exhaustif) p. 22 à 26.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Pari réussi

Sophie Conrard Kiné actualité n° 1575 - 05/11/2020