Se former, s'informer, s'entourer...

Télésoin :
Désormais gravé dans le marbre

Sophie Conrard
Kiné actualité n° 1590 - 17/06/2021



Un décret publié le 4 juin au “Journal officiel” pérennise le télésoin pour les auxiliaires médicaux et les pharmaciens. Mis en place de façon dérogatoire au début de la crise sanitaire du Covid-19, il n’est plus, désormais, conditionné à une situation exceptionnelle de crise.

Le télésoin est le deuxième sous-ensemble de la télésanté, avec la télémédecine (qui autorise les actes à distance pour les professionnels médicaux). La loi le définit comme “une forme de pratique de soins à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication. Il met en rapport un patient avec un ou plusieurs pharmaciens ou auxiliaires médicaux dans l’exercice de leurs compétences”.

Concernant la facturation des actes de télésoin, des négociations conventionnelles pour chaque profession concernée sont en cours, déjà abouties ou vont être entamées bientôt. Quoi qu’il en soit, “les tarifs des activités de télésoin réalisées par les auxiliaires médicaux et les majorations qui y sont associées ne peuvent être supérieurs à ceux fixés pour les mêmes activités mettant physiquement en présence le professionnel de santé et le patient”, précise le décret.

Après une séance à distance, le kinésithérapeute devra inscrire dans le dossier médical partagé (DMP) du patient différentes informations comme le compte-rendu des soins, les actes et prescriptions effectuées.

Le décret du 4 juin élargit par ailleurs les conditions de sollicitation d’une télé-expertise (pour “permettre à un professionnel médical de solliciter à distance l’avis d’un ou de plusieurs professionnels médicaux en raison de leurs formations ou de leurs compétences particulières”), désormais ouverte à tous les professionnels de santé.

© mixetto/Istock/Getty Images Plus

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Avec l'assurance maladie, le dialogue est rompu

Sophie Conrard Kiné actualité n° 1579 - 14/01/2021

Mi-décembre, les négociations sur l'avenant 7 à la convention des masseurs-kinésithérapeutes ont tourné court. La FFMKR a claqué la porte et fait savoir qu'elle ne signerait pas un avenant qui...

Les négociations de l'avenant 7 dans l'impasse

Sophie Conrard - 16 décembre 2020

La deuxième séance de négociation sur l'avenant 7 à la convention des masseurs-kinésithérapeutes s'est terminée hier en queue de poisson : les 2 syndicats représentatifs ont...

Première commission paritaire nationale post-Covid

Sophie Conrard - 10 juillet 2020

La première commission paritaire nationale (CPN) en l'absence de Nicolas Revel, devenu directeur de cabinet du Premier ministre, s'est déroulée le 8 juillet. Une délégation de la FFMKR y a assisté. Bonne...