Se former, s'informer, s'entourer...

Edito

Aude Quesnot, Christophe Dauzac
Kinésithér Scient 2022,0638:01 - 10/01/2022

 Quid de nos projets?

Ces deux dernières années sont difficiles. Les projets professionnels de formation, d’évolution sont sans cesse reportés tant l’actualité du quotidien nécessite des réorganisations permanentes.

Notre collègue doit garder son fils dont la classe est fermée pour une semaine et nous reprenons les patients dont les soins ne sont pas reportables.

Notre collègue vient d’avoir ces résultats de test, il est positif et nous reprenons les patients urgents.

Je suis cas contact, j’ai fait un premier test négatif et j’attends J7 pour refaire le second, en attendant je travaille avec un FFP2 et je mange seule au cas où. Nous vivons cela au quotidien, et de fait les semaines qui devraient être « normales » sont plus denses et plus chargées tant physiquement que psychologiquement.

Néanmoins, et malgré cette pandémie que nous maitrisons mal, nous devons continuer à vivre certes, mais surtout continuer à monter des projets et à nous tourner vers l’avenir.

Quels seront les champs ou les adaptations de la kinésithérapie de demain ?

- Les nouvelles normes sur la balnéothérapie (décret n° 2021-656 du 26 mai et arrêté du 26 mai 2021 relatif aux limites et références de la qualité des eaux de piscine) sont effectives au 1 janvier 2022,

- La certification des cabinets va débuter,

- La population française vieillit. Les baby-boomers nés en 1945 auront 85 ans en 2030 et le nombre des 75-84 ans va enregistrer une croissance inédite de 49% entre 2020 et 2030.

Le rôle de dépistage de la fragilité motrice par les MK reste au premier plan ainsi que la prise en charge afin de favoriser le bien vieillir chez tous les seniors par des actions de prévention, d’aménagement du domicile ou de prise en charge de cette fragilité motrice débutante.

La kinésithérapie,

- L’arrivée de la 5G va poursuivre le développement des techniques d’information et de communication. Nous n’échapperons pas à la tendance du partage croissant du savoir entre les patients et nous-mêmes avec les réseaux sociaux. Sachons en tirer profit pour améliorer notre activité,

- Enfin dans chaque domaine de la kinésithérapie, notre approche, la recherche et les evidence based practice poursuivent leur évolution.

Gardons de beaux projets pour les patients et notre profession pour cette nouvelle année 2022.

Excellente année à vous !

Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...