Se former, s'informer, s'entourer...

Télémédecine et télésurveillance :
Les patients chroniques sont partants

Sophie Conrard
Kiné actualité n° 1602 - 27/01/2022



En France, les patients souffrant de maladies chroniques seraient prêts à faire la moitié de leurs consultations sous forme de téléconsultations, mais aussi à adopter la télésurveillance à la place de consultations physiques dans un certain nombre de cas. Mais ils sont plus réticents à utiliser des systèmes d’évaluation de leurs symptômes en ligne lorsqu’il s’agit de nouveaux symptômes. C’est ce que révèle une enquête réalisée à partir d’une cohorte de plus de 1 500 patients de l’AP-HP, publiée dans le JAMA Network Open.

“La pandémie de Covid-19 a révélé la capacité d’adaptation des structures de soins et accéléré l’utilisation des soins dispensés à distance”, souligne l’AP-HP dans un communiqué. Des études ont montré un niveau élevé de satisfaction des patients avec les modalités de télémédecine utilisées lors des périodes de confinement.

Les patients interrogés pour cette enquête présentaient différentes pathologies chroniques : endométriose, dépression, hypertension, asthme… Différents cas de figure ont été identifiés. Ils sont prêts à utiliser la téléconsultation pour un simple renouvellement d’ordonnance, ou pour une discussion avec leur médecin, ou quand il n’y a a priori rien de nouveau. Ils font volontiers usage de la télésurveillance pour vérifier qu’un nouveau traitement est bien toléré. La téléconsultation peut par ailleurs s’avérer utile pour un suivi rapproché, lorsque le patient vit à une distance importante de l’établissement où il est suivi.

© elenabs/Istock/Getty Images Plus

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

COVID LONG : naissance d'une nouvelle entité étiopathogénique

Emmanuelle Chouin, Frédéric Xavier Kinésithér Scient 2021,0636:05-15 - 10/11/2021

Le Covid long est une entité clinique décrite comme la persistance d'un ou plusieurs symptômes post-Covid-aigu au-delà de 12 semaines touchant 10 à 30 % de la population. Il touche toutes les classes d'âge...

Lutter contre la sédentarité, un enjeu de santé publique

Sophie Conrard Kiné actualité n° 1588 - 20/05/2021

Une journée interprofessionnelle de formation sur l'activité physique adaptée (APA) était organisée le 18 mars dernier, en visioconférence. Elle a réuni des acteurs de tous les secteurs...