Se former, s'informer, s'entourer...

RÉÉDUCATION APRÈS RECONSTRUCTION DU LCA : directives de pratiques

Florian Forelli, Mathias Nielsen-Le Roux, Alexandre Rambaud, Airelle Giordano, Lynn Snyder-Mackler
Kinésithér Scient 2022,0645:03-18 - 10/09/2022

La reprise du sport après reconstruction du ligament croisé antérieur (LCA) est une étape importante dans le retour aux performances antérieures. Le renforcement musculaire reste un des éléments clé de la rééducation. Parmi, les protocoles existants certains ont recours à la chaîne cinétique ouverte de manière précoce que ce soit de façon restreinte (45-90°) [1, 2] ou dans une grande amplitude (0-90°) [3-5]. Même si le renforcement en chaîne cinétique ouverte bien conduit semble être sûr et améliore la force du quadriceps [3-9], certains cliniciens ne l'utilisent pas de la manière la plus efficace et ont des réserves quant à l'utilisation de ce type de renforcement [10]. Pour autant, la littérature montre que l'utilisation de la chaîne cinétique ouverte avec des charges lourdes ou légères semble moins contraignante pour le LCA que la marche [11-14] et semble bénéfique sur les qualités histologiques de la greffe du LCA [15].
Pour ce faire, il nous semble important, dans notre offre de santé actuelle, d'échanger en permanence avec les équipes médicales et/ou chirurgicales pour permettre le bon déroulement du protocole de soin et de rééducation pour le patient, tout en restant centré sur ses objectifs et sa sécurité. Ces objectifs seront à chaque fois différents et dépendront surtout du type et du niveau d'activité pratiqué par le patient. Par conséquent, l'aspect multidisciplinaire, centré sur le patient, semble primordial pour optimiser la rééducation afin de permettre un retour au sport en toute sécurité tout en respectant les enjeux biologiques, physiologiques et psychologiques ainsi que la cicatrisation de la greffe.



REHABILITATION AFTER ACL RECONSTRUCTION:
Practice guidelines
The resumption of sport after reconstruction of the anterior cruciate ligament (ACL) is an important step in the return to previous performance. Muscle building remains one of the key elements of rehabilitation. Some of the existing protocols use the early open kinetic chain, either narrowly (45-90°) [1, 2], or in a large amplitude (0-90°) [3-5]. Although well-conducted open kinetic chain reinforcement appears to be safe and improves the strength of the quadriceps [3-9], some clinicians do not use it in the most effective way and have reservations about the use of this type of reinforcement [10]. However, the literature shows that the use of the open kinetic chain with heavy or light loads seems less restrictive for the ACL than the market [11-14] and seems beneficial on the histological qualities of the ACL graft [15].
To do this, it seems important to us, in our current health offer, to exchange continuously with the medical and/or surgical teams to allow the proper functioning of the protocol of care and rehabilitation for the patient, while remaining focused on its objectives and safety. These objectives will be different each time and will depend mainly on the type and level of activity performed by the patient. Therefore, the multidisciplinary aspect, centered on the patient, seems essential to optimize rehabilitation in order to allow a safe return to sport while respecting biological issues, physiological and psychological as well as scarring the graft.


Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

La commotion cérébrale

Morgan Monge, Franck Lagniaux Kinésithér Scient 2022,0644:41-43 - 10/07/2022

Une commotion cérébrale (CC) se produit lorsqu'une force externe provoque une perturbation au niveau du fonctionnement du cerveau. Cette secousse peut être causée aussi bien par un impact direct à la tête,...