Se former, s'informer, s'entourer...

Entretiens de prévention, les modalités fixées par arrêté

Sophie Conrard
Kiné actualité n° 1656 - 20/06/2024



La mise en œuvre des “entretiens de prévention” à différents âges-clés de la vie est encadrée par un arrêté publié le 29 mai. Les médecins, sages-femmes, pharmaciens et infirmiers sont habilités à recevoir les usagers. Ces rendez-vous sont prévus pour 4 tranches d’âge : 18-25 ans, 45-50 ans, 60-65 ans et 70-75 ans. Le tarif de ces consultations, qui doivent durer 30 à 45 minutes, a été fixé à 30 euros, quelle que soit la tranche d’âge du patient ou le professionnel qui le reçoit. Ce tarif ne peut être facturé que par un professionnel conventionné, sans dépassement d’honoraires, et ne peut donner lieu à aucune majoration supplémentaire. Sauf si l’entretien se déroule au domicile du patient, auquel cas des frais de déplacement peuvent s’appliquer. Le cumul avec d’autres actes est interdit, à quelques exceptions près (frottis, électrocardiogramme, vaccination, remise d’un kit de dépistage du cancer colorectal) si le besoin s’en fait sentir pendant l’entretien.

Le contenu de l’entretien est “centré sur les thématiques identifiées comme étant prioritaires lors de l’entretien et formalise un plan d’action vers un changement d’habitudes de vie”. Il sera versé au dossier médical partagé du patient et transmis à son médecin traitant, sauf opposition de sa part. De nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées à “Mon Espace Santé” pour faciliter la mise en œuvre de ces rendez-vous de prévention et en faire “un outil de prévention personnalisé”.

Plus de 20 millions d’assurés recevront bientôt une invitation de l’assurance maladie pour effectuer un bilan de prévention, a indiqué Frédéric Valletoux, ministre de la Santé et de la Prévention, au mois d’avril.

Par Sophie Conrard (avec APM news)

© SDI Productions/Istock/Getty Images Plus

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...