Se former, s'informer, s'entourer...

Apports et limites de l'échoscopie musculo-tendineuse pour le kinésithérapeute

Fig. 1 : Tendon du long biceps dans sa gouttière en coupes longitudinale et transversale.

Christophe Delatre
Kiné actualité n° 1460 - 06/10/2016

L'échographie musculo-tendineuse est largement utilisée par les médecins à visée diagnostique et pour guider certains gestes thérapeutiques. Sa fiabilité n'est maintenant plus mise en doute. Les kinésithérapeutes commencent à utiliser l'échoscopie dans le cadre du bilan kinésithérapique initial, où elle contribue à établir le diagnostic, et du suivi du protocole rééducatif. Le conseil de l'Ordre a émis en mars 2015 un avis validant sa pratique. Nos principales contraintes et limites sont la nécessité d'un apprentissage rigoureux, d'une pratique régulière et d'une collaboration étroite avec les médecins. Enfin, il importe de ne pas dépasser le champ de compétences qui est le nôtre en respectant les limites du diagnostic kinésithérapique, qui n'est pas un diagnostic médical.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Travail du transverse de l'abdomen :
Aller au-delà du gainage

Fabien Janson Kiné actualité n° 1572 - 17/09/2020

Divers contextes pathologiques comme la pubalgie, la rééducation abdominale ou la prise en charge des douleurs pelviennes de grossesse peuvent amener à mettre en place une rééducation ciblée du muscle...