Se former, s'informer, s'entourer...

Mobilisation du poignet en dix points de mobilité (2e partie)

Pascal Pommerol
Kinésithér Scient 2017,0588:57-58 - 10/06/2017

• Le point VI est la mobilisation du capitatum. Il est souvent dans une dysfonction inverse de celle du lunatum (fig. 14, 15 et 16). On retrouve la même mobilisation du capitatum (cf. fig. 6 et 7 - KS 580, 2016) par rapport au scaphoïde et par rapport à l’os lunaire car il n’existe pas de contre-prise dans les deux cas.

Figures 14, 15 et 16
Mobilisation du capitatum avec une prise pouce l'un sur l'autre sur
le creux de la troisième rangée des os du carpe
On va rechercher un mouvement de glissement du capitatum vers l'avant
avec une légère traction lors du passage vers l'extension et l’appui des pouces

7e, 8e et 9e points de mobilité
(fig. 17)

• Le point 7 de mobilité est la dysfonction du triquetrum par rapport à l’os lunaire et au disque articulaire (plus rare). Pour la correction d'une postériorité du triquetrum, on va réaliser une mobilisation de cet os par rapport à l’os lunaire par un appui postérieur sur le triquetrum pour l’antérioriser, en maintenant le poignet en légère inclinaison radiale (fig. 18).

Figure 17
7e, 8e et 9e points de mobilité du triquetrum
Figure 18
Point n° 7 du triquetrum

On peut bien sûr réaliser la mobilisation inverse et on pousse avec l'index le triquetrum vers l'arrière lors d'un léger mouvement de flexion.

• Le point 8 est la mobilisation de l’hamatum par rapport au triquetrum (fig. 19).

• Le point 9 est un point de mobilité du pisiforme par rapport au triquetrum à partir de la tension du muscle fléchisseur ulnaire du carpe qui s'insère sur le pisiforme (fig. 20). Le mouvement majeur de cet os est un glissement en crânial caudal par rapport à l'os triquetrum . On réalise cette mobilisation mais également des mobilisations dans l'adduction et l'abduction pour libérer notamment le canal de Guyon (il est important lors de cette mobilisation que le poignet soit en flexion inclinaison ulnaire pour détendre le muscle fléchisseur ulnaire du carpe).

Figure 19
Traitement du point 8 :
mobilisation de l’hamatum (os crochu)
par rapport au triquetrum (pyramidal)
en inclinaison radiale

Figure 20
Mobilisation du pisiforme
La main droite est la main
mobilisatrice et attrape le pisiforme

• Le point 10 est la dysfonction de hamatum par rapport au capitatum (fig. 21). La mobilisation consiste à faire une contre-prise sur le capitatum avec poussée de l'index et de faire une prise mobilisatrice sur l’hamatum et notamment sur l'apophyse unciforme par l'index et le pouce sur la face dorsale pour mobiliser l'os par rapport à l'autre (fig. 22).

Figure 21
10e point de mobilité
Figure 22
Mobilisation consistant à faire une contre-prise sur le capitatum avec poussée de l'index
et de faire une prise mobilisatrice sur l’hamatum et notamment sur l'apophyse unciforme
par l'index et le pouce sur la face dorsale pour mobiliser l'os par rapport à l'autre

Conclusion

Grâce à ces trois articles [1-3], vous avez une nouvelle approche des dysfonctions articulaire du poignet plus cohérente par rapport à la biomécanique du poignet et ses pathologies.

BIBLIOGRAPHIE

[1] Pommerol P, Travers V. Examen du poignet pour une consultation directe. Kinésithér Scient 2015 Nov;570:37-43.
[2] Pommerol P. Mobilisations du poignet en dix points de mobilité (1ère partie).Kinésithér Scient 20 16 Oct;580:55-8.
[3] Pommerol P. Mobilisations du poignet en dix points de mobilité (2e partie). Kinésithér Scient 2017 Juin;588:57-8.

© P. Pommerol


Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Résorption des hernies lombaires et mobilisation (2e partie)

Pascal Pommerol Kinésithér Scient 2017,0584:47-49 - 10/02/2017
Nous avons vu que la fatalité des hernies discales n'était pas systématique dans notre précédent article (cf. KS n° 582) et qu'il existait des preuves de l'efficacité de certaines manoeuvres sur les pressions et les hauteurs du disque. Ainsi,...

Résorption des hernies lombaires et mobilisation (1ère partie)

Christine Pommerol Kinésithér Scient 2016,0582:48-51 - 10/12/2016
La thérapie manuelle avec ou sans trust est un outil pour soulager les lombalgies, même d'origine discale. Cependant, et à raison, beaucoup de sociétés savantes ont émis l'hypothèse que les manipulations pouvaient aggraver la symptomatologie...