Se former, s'informer, s'entourer...

Assises de la kinésithérapie :
Rendez-vous à Arles en octobre

Les Assises de la kinésithérapie seront l'occasion de mieux connaître les aspirations des jeunes kinésithérapeutes.

Sophie Conrard
Kiné actualité n° 1562 - 26/03/2020

La FFMKR organisera en octobre ses traditionnelles Assises de la kinésithérapie, sur le thème de l'épanouissement professionnel. Conditions d'exercice, reconnaissance, exercice coordonné... Que souhaite la jeune génération ? à quelles évolutions aspire-t-elle ? Quelle sera demain la place de la masso-kinésithérapie dans le paysage de la santé en France ?



3 tables rondes sont prévues. La première portera sur la perception de l’exercice, et réunira un panel de masseurs-kinésithérapeutes de profils différents en termes d’âge, de sexe, de type d’activité, etc. pour confronter les points de vue. Ils évoqueront leur qualité de vie au cabinet et en dehors, la place de la profession dans la société et dans le système de soins, les contraintes du métier, leurs rapports avec les tutelles, en particulier les CPAM, leurs éventuelles frustrations par rapport à leurs attentes lorsqu’ils ont débuté leur carrière… Peut-on vivre de l’exercice conventionné en respectant la convention à la lettre ?

La solution est-elle de diversifier son activité, ou serait-ce au contraire une source de stress supplémentaire ? La profession a son destin en main.

Le kiné, chef d’entreprise
Une deuxième table ronde sera consacrée au rôle de chef d’entreprise que doit jouer le kinésithérapeute libéral : gestion de son cabinet, d’une équipe, parfois de salariés, organisation de son temps, maîtrise des textes réglementaires, etc. Ce rôle est devenu d’autant plus complexe que l’ère de l’exercice isolé, uniquement dans le champ conventionnel, semble terminée. Le kinésithérapeute est-il formé pour tenir ce rôle ? Y est-il parfaitement préparé lorsqu’il sort de l’IFMK ?

Quelle place dans le système de santé de demain ?
La profession, sa formation, son exercice ont considérablement évolué ces dernières années. Quelle sera demain sa place dans le système de santé ? Quel sera son sens ? Ce sera l’objet de la 3e table ronde.

On y évoquera l’exercice coordonné, qui présente des contraintes mais aussi des avantages, les besoins et les attentes de la population, ainsi que l’autonomisation de la profession, qui vient de réaliser un pas en avant vers l’accès direct avec la publication de 2 protocoles autorisant les kinésithérapeutes à prendre en charge des patients pour une entorse de cheville ou une lombalgie aiguë (lire p. 18).

Infos pratiques

Les 24 et 25 octobre à Arles
Thème : l’épanouissement professionnel
Rens. et inscription : Clémence Le Nair
c.lenair@maisondeskines.com ou 06 01 70 76 70

© LSOphoto/iStock / Getty Images Plus

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Ségur de la santé, qu'en attendent les kinés ?

Jean-Pierre Gruest Kiné actualité n° 1568 - 18/06/2020

Depuis le lancement dans l'urgence du Ségur de la santé, le 25 mai, des concertations avec l'ensemble des acteurs du système de santé sont menées pour trouver comment réorganiser notre système de...