Se former, s'informer, s'entourer...

Covid-19 : la 2e dose de rappel est ouverte à tous les professionnels de santé

©Feverpitched

Sophie Conrard (avec APM news)
- 19 août 2022

Fin juillet, la Direction générale de la santé (DGS) a étendu le deuxième rappel de vaccination contre le Covid-19 à l'ensemble des salariés du secteur de la santé et du médico-social qui le souhaitent (pas seulement les professionnels de santé à proprement parler).



L'extension du deuxième rappel (qui correspond le plus souvent à la quatrième dose) a été motivée par "le contexte actuel caractérisé par une circulation épidémique qui demeure forte". Tous les professionnels de santé, ainsi que l'ensemble des salariés du secteur de la santé et du secteur médico-social, les aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables, les professionnels du transport sanitaire et les pompiers, quel que soit leur âge, leur mode d'exercice et leur état de santé, sont concernés par ce deuxième rappel (voir l'encadré ci-dessous).

Liste des professionnels auxquels le deuxième rappel de vaccin contre le Covid-19 est ouvert :

Médecin, chirurgien-dentiste ou odontologiste, sage-femme, pharmacien, préparateur en pharmacie et préparateur en pharmacie hospitalière, physicien médical, infirmier de soins généraux ou spécialisé, infirmier ou infirmière en pratique avancée, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, ergothérapeute et psychomotricien, orthophoniste, orthoptiste, manipulateur d'électroradiologie médicale, technicien de laboratoire médical, audioprothésiste, opticien-lunetier, prothésiste et orthésiste pour l'appareillage des personnes handicapées, diététicien, aide-soignant, auxiliaire de puériculture, ambulancier, assistant dentaire, conseillers en génétique, biologiste médical, ostéopathe, chiropracteur, psychologue, psychothérapeute, ainsi que l'ensemble des salariés du secteur de la santé et du secteur médico-social, aides à domicile intervenantauprès de personnes vulnérables, professionnels du transport sanitaire, et pompiers.

La DGS a précisé que le deuxième rappel "ne rentre pas dans le champ de l'obligation vaccinale". La troisième dose de vaccin contre le Covid-19 avait, quant à elle, été rendue obligatoire pour les soignants et les pompiers à compter du 30 janvier dernier.

Le deuxième rappel est à administrer à partir de 6 mois après le premier rappel, en respectant un délai de 3 mois après l'infection en cas d'infection survenue après le premier rappel.

Pour la population générale, cette 2e dose de rappel est ouverte à tous les plus de 60 ans depuis le mois d'avril.

Début de la campagne automnale le 18 octobre

La campagne 2022-2023 de vaccination contre la grippe saisonnière et la campagne automnale de vaccination contre le Covid-19 débuteront conjointement le 18 octobre en France métropolitaine, "sous réserve de l'absence de vague épidémique liée à la Covid-19 avant l'automne", peut-on lire dans une note d'information publiée dans le Bulletin officiel santé-protection sociale-solidarité du 29 juillet.

C'est également cette date qui a été choisie pour le début de la campagne vaccinale en Guadeloupe, Martinique et Guyane. À Mayotte, elle débutera le 6 septembre. Les autorités soulignent qu'en cas de "reprise épidémique anticipée de Covid-19", la campagne de vaccination contre le Covid-19 "sera mise en place sans délai".

Pendant les 4 premières semaines de la campagne, soit du 18 octobre au 15 novembre, les doses de vaccins antigrippaux seront réservées aux publics ciblés par les recommandations.

Les autorités sanitaires soulignent qu'en raison des "incertitudes sur le plan épidémiologique", aussi bien pour l'épidémie de grippe qui est "imprévisible" que pour le "risque de cocirculation des virus grippaux et du Sars-Cov-2", il est nécessaire de "protéger le plus grand nombre possible de personnes à risque et de limiter l'impact sur le système de santé". Elles notent qu'"aucun signal particulier n'a été identifié par les dispositifs de pharmacovigilance lors de la campagne 2021-2022 au cours de laquelle la co-administration des vaccins contre la grippe et la Covid-19 était recommandée". En pratique, "les 2 injections peuvent être pratiquées dans un même temps, mais sur 2 sites de vaccination distincts (un vaccin dans chaque bras)".

Les autorités insistent aussi sur l'importance de la vaccination antigrippale pour "les professionnels en contact étroit et prolongé avec des personnes à risque", dans un contexte où des enquêtes menées en établissements de santé et en établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) ont mis en lumière une couverture vaccinale "particulièrement basse". Les taux étaient de 28 % chez les professionnels en Ehpad, 27 % dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées (EHPA) hors Ehpad, moins de 18 % chez les professionnels des autres ESMS et 22 % chez les professionnels en établissements de santé. "Il revient aux directions des établissements de tout mettre en œuvre pour faire progresser les couvertures vaccinales de leur personnel, y compris l'ensemble des étudiants et stagiaires en santé", insistent les autorités.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...