Se former, s'informer, s'entourer...

Au centre Allyane, une solution pour des patients en échec

Sophie Conrard
Kiné actualité n° 1508 - 15/11/2017

Installé sur les quais de Saône, à proximité des clubs d'aviron, le centre Allyane offre une vue somptueuse à qui patiente un moment dans la salle d'attente. Flambant neuf, il a ouvert ses portes le 1er février dernier. Dans un cadre soigné mais sans luxe ostentatoire, l'équipe (des kinésithérapeutes et des ostéopathes spécifiquement formés) reçoit des patients en situation d'échec thérapeutique. Grâce à un travail neurophysiologique de reprogrammation neuromotrice, permettant d'intervenir sur les automatismes moteurs, ils accomplissent des progrès fulgurants.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
SOPHIE abonné n° 6546 à écrit :(63)
Libre à vous de penser cela. Mais je vous invite à vous renseigner un peu sur ce procédé, juste pour information! On ne sait jamais...
William abonné n° 30768 à écrit :(62)
Les mots ont un sens, « miracle » et science honnête ne vont pas ensemble. Qu’elle que soit la réalité, se présenter comme probablement le seul recours de patients en errance thérapeutique et parler de pseudo miracle me donne déjà un aperçu de l’objectivité des promoteurs du concept.
SOPHIE abonné n° 6546 à écrit :(61)
Bonjour William, ils ne disent pas qu'ils sont "les seuls à pouvoir guérir les patients" mais "les seuls à pouvoir leur faire faire des progrès", ce qui n'est pas tout à fait pareil. Et pour le patient qui avait l'épaule bloquée (photo avant/après), je crois qu'on peut parler de "petit miracle". C'est une expression consacrée. Je vous invite à aller visiter le centre Allyane pour en savoir plus sur ce qu'ils proposent, ou au moins à visiter leur site Internet. C'est le meilleur moyen de vous faire une idée!
William abonné n° 30768 à écrit :(60)
Vous n'avez pas de problème déontologique a laisser dire dans votre article que les praticiens de ce centre sont "peut être les seuls à pouvoir guérir les patients qui se présentent à eux" et qu'ils réalisent au sein de leur établissement des "petits miracles" ?
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

En Île-de-France la douleur chronique se traite en réseau

Sophie Magadoux Kiné actualité n° 1523 - 07/06/2018

Le réseau Lutter contre la douleur, associant ville et hôpital, assure une prise en charge concertée de la douleur chronique. Kinésithérapeutes, généralistes, algologues, psychologues... adaptent...

Au centre de formation des basketteurs de l'Élan béarnais

Sophie Magadoux Kiné actualité n° 1521 - 10/05/2018

À Pau, le centre de formation de basket de l'Élan béarnais Pau-Lacq-Orthez déploie un ensemble de propositions combinant sport et santé, avec une réflexion particulière sur les profils atypiques...