Se former, s'informer, s'entourer...

Agnès Buzyn veut anticiper les pics d'urgence durant la période hivernale

Alexandra Picard

Afin d'anticiper de probables pics d'activité liés à la période hivernale, la ministre de la Santé a réuni fin novembre les professionnels sanitaires et médico-sociaux pour qu'ils se mobilisent rapidement afin d'éviter un afflux de patients aux urgences.



"La période hivernale nécessite la mobilisation et la bonne coordination de tous les professionnels pour une bonne prise en charge des patients. Les épisodes épidémiques, plus ou moins importants d'un hiver à l'autre, sollicitent les organisations", assure Agnès Buzyn, qui a défini 3 thèmes prioritaires pour organiser la mobilisation.

Le premier concerne l'organisation de la mobilisation des 3 secteurs (ville, hôpital et médico-social) en cas de tensions.

Le deuxième vise à renforcer les bonnes pratiques pour le maintien des personnes âgées sur leur lieu de vie. À cet effet, le vice-président de la Fédération française des associations de médecins coordonnateurs en établissement (Ffamco-Ehpad), Pascal Meyvaert, est revenu sur le rôle du médecin coordinateur en Ehpad. Laurence Lavy, chef du bureau de la prévention de la perte d'autonomie et du parcours de vie des personnes âgées à la direction générale de la cohésion sociale (DGCS), a quant a elle évoqué la "coopération renforcée entre Ehpad et établissement de santé". Le Dr Christine Chansiaux-Bucalo, chef du pôle départemental de médecine gériatrique au centre hospitalier Rives de Seine, a raconté une expérimentation intéressante sur la présence d'infirmiers de nuit en Ehpad.

Enfin, la ministre a insisté sur la gestion de "l'aval des urgences".

Suite à cette première réunion, le ministère de la santé va poursuivre sa réflexion pour mieux gérer ces "tensions hivernales" et, plus généralement, "fluidifier le parcours des patients qui arrivent aux urgences".

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Avec l'assurance maladie, le dialogue est rompu

Sophie Conrard Kiné actualité n° 1579 - 14/01/2021

Mi-décembre, les négociations sur l'avenant 7 à la convention des masseurs-kinésithérapeutes ont tourné court. La FFMKR a claqué la porte et fait savoir qu'elle ne signerait pas un avenant qui...