Se former, s'informer, s'entourer...

Numérique :
3/4 des professionnels s'estiment «mal formés»

Sophie Conrard
Kiné actualité n° 1535 - 10/01/2019



73 % des professionnels de santé se trouvent “mal formés” en matière de numérique, d’après une étude Odoxa pour l’Université numérique en santé et en sport (Uness), les universités de santé et la conférence des doyens de médecine. Près de 800 professionnels de santé ont été interrogés, ainsi que 978 étudiants et 258 enseignants en santé.

Un taux d’autant plus regrettable que la quasi-intégralité des professionnels, enseignants et étudiants considèrent que le numérique, l’intelligence artificielle et la robotique vont se développer dans le secteur de la santé. 88 % considèrent que ces changements posent des questions d’ordre éthique, vont transformer les métiers de santé et nécessitent donc de “former mieux et plus souvent les acteurs de la santé”.

En revanche, les avis sont plus divisés quant aux apports du numérique pour améliorer les diagnostics (35 % d’opinions favorables) et pour améliorer la qualité des soins (48 % seulement).

Pour 90 % des professionnels, l’université et ses filières de santé seraient un acteur légitime pour proposer des formations sur le numérique en santé.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Grand débat : l'Unapl en tire 20 propositions

Sophie Conrard - 22 mars 2019

L’Unapl a invité les professions libérales à s’exprimer dans le cadre du grand débat national afin de porter leur expression de façon distincte dans le cadre du grand débat national. Les...