Se former, s'informer, s'entourer...

Le point sur la gynécologie de la jeune femme

Myriam Mansour-Hugues
Kinésithér Scient 2019,0607:29-34 - 10/03/2019

Les troubles du cycle sont fréquents chez les adolescentes et l'impact sur la qualité de vie de la dysménorrhée est souvent sous-estimé. La dysménorrhée est le plus souvent primaire mais la résistance aux antalgiques doit faire rechercher une cause.
- Il faut bien tenir compte des facteurs de risques personnels et familiaux dans le choix du contraceptif.
- Donner le choix et informer objectivement sur les différentes méthodes contraceptives.
- Insister sur l'usage du préservatif car le risque d'IST est important chez les jeunes femmes.
- La vaccination anti HPV est recommandée chez les jeunes filles entre l'âge de 11 et 14 ans avec un rattrapage possible jusqu'à l'âge de 19 ans révolus , il s'agit d'un vaccin sûr et efficace qui permettrait de réduire le nombre de cancer du col de l'utérus.

UPDATE ON THE GYNECOLOGY OF THE YOUNG WOMAN
• Menstrual cycle disorders are common among adolescents and the impact on the quality of life of dysmenorrhea is often underestimated. Dysmenorrhea is most often primary, but resistance to antagonists should incite a search for a cause.
- Personal and family risk factors must be considered when choosing contraceptives.
- Give a choice and objectively inform about different contraceptive methods.
- Emphasize condom use as the risk of STDs is high among young women.
- HPV vaccination is recommended for girls between the ages of 11 and 14, with possible catch-up until the age of 19, It is a safe and effective vaccine that could reduce the incidence of cervical cancer.

Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Commentaire à propos d'un document publié

Max-Claude Cappelletti Kinésithér Scient 2019,0609:59-61 - 05/05/2019

L'hyperlaxité ligamentaire périphérique chez les femmes à terme est-elle associée (ou favorisée - ndlr) à des déchirures (injury) obstétricales du sphincter anal ?


La dysfonction érectile

Jean-Pierre Dentz, Gautier Lartigues Kinésithér Scient 2019,0608:23-34 - 10/04/2019
La prise en charge kinésithérapique des patients se plaignant de dysérection est souvent proposée en association au traitement médical et avant de proposer plus tardivement une chirurgie prothétique.
La réhabilitation pelvi-périnéale...

Commentaire à propos d'un document publié

Max-Claude Cappelletti Kinésithér Scient 2019,0608:59-60 - 10/04/2019
Le biofeedback à domicile ou en cabinet pour le traitement de la constipation avec défécation dyssynergique :
un essai contrôle randomisé