Se former, s'informer, s'entourer...

Covid-19 : les appels au renfort de professionnels de santé se multiplient

Jean-Pierre Gruest
- 30 mars 2020

Pour renforcer les effectifs des établissements de santé et médico-sociaux qui, à chaque jour de la crise sanitaire, sont de plus en plus sollicités et épuisés, différents dispositifs naissent pour recruter des professionnels de santé volontaires.



"Face aux tensions en ressources humaines dans les établissements que la gestion de l’épidémie Covid-19 pourrait occasionner", l’ARS Bretagne a souhaité "mettre en place un dispositif d’appels à volontaires afin de renforcer les équipes de professionnels de santé", a-t-elle annoncé dans un communiqué de presse, le 26 mars. Celui-ci, qui a été élargi aux autres ARS, se présente sous la forme d’une plateforme digitale développée en 4 jours par la start-up MedGo à la demande de l’ARS Île-de-France. Elle est accessible via l’application MedGo #Renforts-Covid (disponible sur Google Play et l’Apple Store) ou sur le site de MedGo.

Présenté comme un dispositif en renfort de la réserve sanitaire, aussi simple qu’efficace, le dispositif permet aux établissements de santé d’exprimer leurs besoins urgents, et aux étudiants et aux professionnels de santé (actifs et retraités) de proposer leur aide. Il sera prochainement élargi aux structures prenant en charge les personnes âgées et celles en situation, de handicap.

Pour les établissements demandeurs, il suffit à la personne en charge du projet #Renforts-Covid de se créer un compte et de poster ensuite une mission, en précisant le type de mission, ses dates et horaires, le profil recherché, le motif et les destinataires de la mission. Une fois publiée, elle pourra visualiser en ligne les candidatures relatives à son offre et choisir en un clic le candidat qui lui semble correspondre à ses besoins.

Pour les volontaires, il suffit de télécharger l’application, de s’inscrire, de renseigner son identité, son métier, ses compétences, sa disponibilité et sa zone géographique d’intervention. À noter qu’il est possible de modifier, voire d’élargir sa zone de mobilisation à tout moment. Les personnes mobilisables seront notifiées par les établissements de leur territoire qui auront exprimé des besoins de renfort. Parmi les profils particulièrement recherchés, il y a les médecins, infirmiers, aide-soignants, Iade/Ibode, pharmaciens, assistants de régulation médicale, brancardiers… ainsi que les kinésithérapeutes.

L’AP-HP très demandeuse
Face à l’urgence et l’ampleur de la crise en Île-de-France, l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), qui est présente sur la plateforme MedGo, recherche des professionnels médicaux et paramédicaux pour renforcer les équipes de ses 39 établissements. Selon leurs compétences et leur expérience, les volontaires pourront exercer dans les services de réanimation pour prendre en charge directement les patients atteints de Covid-19, remplacer les professionnels de santé appelés en renfort pour faire face à l’épidémie Covid-19 afin d’assurer la continuité des soins dans les autres services, ou encore participer à la mobilisation collective de l’hôpital en exerçant de nouvelles fonctions, comme l’accueil et l’orientation en centre de dépistage, la prise en charge en charge des appels dans les centres dédiés, etc.

Les soignants intéressés peuvent aussi manifester leur intérêt en appelant le Numéro Vert 0805 208 270. Un questionnaire leur sera adressé afin de connaître leur qualification, spécialité, disponibilité et souhait d’affectation. Ils seront ensuite mis en contact avec les hôpitaux demandeurs.

D’autres initiatives du même type ont été lancées, comme la plateforme Sarm-Covid, qui met également en relation les soignants disponibles avec les structures qui en ont besoin.

© PeopleImages/Istock/Getty Images Plus

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Ce que l’on sait de l’application StopCovid

Jean-Pierre Gruest - 22 avril 2020

Dans la perspective d'un déconfinement progressif à partir du 11 mai, les autorités pourraient avoir recours à diverses innovations technologiques. Comme l'application mobile StopCovid, un projet qui en reste à...

Télésoin : c'est (enfin) parti !

Sophie Conrard - 20 avril 2020

Très attendu, l'arrêté permettant aux kinésithérapeutes de pratiquer le télésoin et de se faire rémunérer en conséquence a été publié au 'Journal officiel'...